Nancras au fil du temps

Longue et riche, l’histoire de notre village sera complétée petit à petit.

Nous remercions particulièrement Monsieur Yves Besson, ancien conseiller municipal passionné d’histoire, qui nous a fourni de nombreux documents, les services de Saintonge romane et enfin, Monsieur Bertrand Beauvoit pour sa publication « Nancras au Moyen-âge » et l’intérêt qu’il porte à l’histoire de notre commune.

Origine du nom de la commune

Les textes anciens parlent de Notre Dame de Nancras ou Notre Dame de Naveras, on peut donc penser que le premier est une corruption du second.

Le nom de “Naveras” n’est guère parlant. On a cependant cru y discerner une racine prégauloise “nava” qui signifierait “plaine”, ce qui correspond à la topographie des environs.

Patrimoine

Dans le bourg ancien, l’église, le lavoir, la mairie ainsi que de nombreuses maisons bourgeoises témoignent du passé. 

Au carrefour de la route du sel menant des îles de Marennes à Saintes et du chemin secondaire de Saint-Jacques de Compostelle allant de Saint-Hippolyte à Talmont en passant par Pont-l’Abbé, Sainte-Gemme et Sablonceaux, le bourg a longtemps constitué une étape, munie de plusieurs auberges et de maréchaux-ferrants. La proximité de l’Abbaye de Sablonceaux et du Prieuré de Sainte-Gemme détermine aussi le développement du commerce et de l’artisanat. Une exposition à l’occasion des journées du patrimoine 2010 avait permis aux nancrassiens de découvrir rue par rue les nombreux métiers exercés sur notre commune au XIXème siècle.

L’ Église de la Nativité de la Sainte Vierge

« Cet édifice, qui fut édifié entre le XIIIe et le XIVe siècle, présente des éléments tout à la fois romans et gothiques, caractéristiques de cette époque de transition. Si l’histoire de ce sanctuaire est relativement méconnue, l’église semble avoir souffert de destructions au cours des siècles : on peut notamment apercevoir les restes d’un arc gothique sur le mur sud de l’édifice, vestige d’un croisillon qui n’existe plus aujourd’hui. Celui-ci supportait le clocher primitif, également démoli. Le clocher actuel fut aménagé dans l’ancienne tour d’escalier, rehaussée au XVIIe siècle.

Le sanctuaire actuel se compose d’une nef unique, comportant deux travées, et flanquée au sud d’une chapelle, formant la base du clocher primitif. Le chœur, quant à lui, forme une unique travée et se termine par un chevet plat, d’inspiration cistercienne.

L’intérieur renferme une statue polychrome représentant la Vierge, et dont les origines remontent à la fondation du sanctuaire : endommagée pendant la Révolution, elle ne fut restaurée qu’à la fin du XIXe siècle, à la demande de l’abbé Auguste André, curé de la paroisse. Elle reprit sa place dans l’église après une messe solennelle le 29 décembre 1897.

Cette statue en bois est connue pour être la source d’un pèlerinage, et passe pour être miraculeuse. Lors de sa restauration par le sculpteur Arnold, établi à Saintes, celui-ci affirmera qu’en la décapant, la statue aurait laissé s’écouler un liquide ayant « l’aspect du sang ». La statue de la Vierge aurait également permis de circonscrire un incendie ayant éclaté dans la commune le 19 août 1898.

Le pèlerinage en l’honneur de Notre-Dame-de-la-Foi, institué en 1899, est depuis lors célébré chaque 8 septembre.

L’église est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1925. »

Source : Wikipedia
Plan de l’église : Saintonge romane

Le lavoir

« Ce lavoir en pierre de taille est établi sur une des sept sources que compte la commune. Il se compose d’un simple bassin, aménagé au centre d’une cour pavée. Datant du début du xxe siècle, le lavoir fut récemment restauré par la municipalité. »

Source : Wikipedia

La mairie

« Le bâtiment est l’ancienne maison de la famille Chatelier, propriétaires et négociants en vins et eaux-de-vie. Les bâtiments situés à l’arrière de celui-ci sont les chais d’origine. Initialement couvert de tuiles mécaniques, le toit est ultérieurement transformé à la Mansart et couvert d’ardoises. Le bâtiment est transformé en mairie en 1990. L’ancien champ de foire se trouvait autrefois devant. »

Source : Le patrimoine des communes de Charente Maritime Édition Flohic 2002

Au fil du temps

Au commencement …

Au cours des temps, nos rivages ont subi de multiples modifications. Ces modifications géologiques sont principalement dues aux transgressions et régressions marines, aux mouvements terrestres (glissements des plaques tectoniques), aux dépôts alluvionnaires des cours d’eau et à l’érosion. Il y a dix millions d’années les côtes épousent approximativement les contours actuels. Cependant les niveaux de la mer et de la terre subiront encore de nombreuses variations, la dernière régression marine ayant commencé vers de 4ème siècle de notre ère.

Sous l’occupation romaine, la lagune du golfe de Brouage s’étendait jusqu’aux portes de de ce qui sera plus tard Nancras.

Époque Gallo-Romaine

Les fouilles entreprises en 2006 par une équipe de l’INRAP, avant la réalisation du Lotissement de la Coudrée situé immédiatement au sud-ouest du bourg , ont révélés des traces d’occupation gauloise et gallo-romaine. ​Depuis cette époque, le village a sans cesse été occupé.
 

Moyen-âge

Nous vous proposons, pour découvrir cette période de l’histoire de notre village, de lire l’article écrit par Monsieur Bertrand Beauvoit et publié dans Roccafortis, le Bulletin de la Société de Géographie de Rochefort.

  • Nancras au Moyen-âge

    pdf | 11,95 Mo | 01 Mars 2014

Pour contacter l’auteur : beauvoit@yahoo.fr

Du XIVème au XVIIIème siècle, l’histoire de la paroisse de Nancras

Fondé au milieu du XVIe siècle, le prieuré de La Salle et la « ville » de Nancras constituèrent durant trois siècles une seigneurie indépendante appartenant à l’Abbaye de Sablonceaux. 

Lire l’article écrit par Monsieur Bertrand Beauvoit et publié dans Roccafortis, le Bulletin de la Société de Géographie de Rochefort

  • Ordre du jour du Conseil municipal du 18 septembre

    pdf | 255,55 Ko | 13 Septembre 2023

Un grand bon dans l’histoire :

1939 – 1945

A l’occasion du 70ème anniversaire de la victoire du 8 mai 45, une petite exposition a été réalisée et présentée à la mairie ce 8 mai 2015. Le thème en était la Résistance. Lire les documents concernant Nancras.

  • La résistance à Nancras

    pdf | 1,60 Mo | 02 Janvier 2023

Haut de page